le Monde de Warhammer 40K Rogue Trader

L’Empereur devenu Dieu-Cadavre…



L’Empereur de l’Imperium, le maître de l’humanité, le seigneur du genre humain et le dieu de la race humaine, dirige son vaste royaume spatial depuis plus longtemps qu’aucun humain vivant ne peut se le rappeler. Il est né de parents mortels d’innombrables millénaires plus tôt, a grandi au sein de l’humanité sans réaliser le destin qui l’attendait. Dès son jeune age, il commença à manifester des pouvoirs étranges, des pouvoirs qui s’intensifièrent et se multiplièrent alors qu’il grandissait. Le moindre de ces pouvoirs n’était pas sa longévité, une immortalité virtuelle qui lui donna tout le temps de développer pleinement ses capacités. Pendant longtemps, il vécut au sein de l’humanité, pendant que les empires grandissaient et s’effondraient et que l’humanité apprenait à contrôler et à exploiter la Terre.

Comme ses pouvoirs grandissaient, il apprit les dangers qui existaient au-delà de son monde ; l’existance de créatures sensibles au psychisme qui erraient dans le vide, affamées de la vitalité des créatures vivantes. Pendant longtemps, il se cacha parmi l’humanité, affermissant ses pouvoirs et attendant. Finalement, il y a environ dix mille ans, il débuta son combat, car il savait que l’humanité était au seuil d’une révolution, une révolution génétique qui pourrait créer une race psychique, une race dont il était le premier représentant, et le plus puissant. Il réalisa que s’il ne devenait pas son guide, cette race psychique émergeante pourrait devenir la proie des dangers auxquels il avait déjà fait face ; les périls relatifs aux entités qui se nourrissaient d’énergie psychique ou qui utilisaient cette énergie pour leurs propres horribles fins. Après s’être longtemps caché, l’Empereur se révéla donc et ce fut le commencement de l’Age de l’Imperium.

L’Imperium :

L’Imperium fut créé il y a plus de dix millénaires, dans une série de guerres dont on ne se rappelle plus que les victoires. Son règne fut long et dur, car l’enjeu était de taille : la survie de l’humanité elle-même. La contrainte de la constante vigilance qu’il s’est imposé a fini par coûter un lourd tribut à l’humain qu’il fut, car dorénavant, son corps n’est plus capable de supporter la vie et sa carcasse anéantie ne demeure intacte que parce qu’elle est soutenue par un esprit, lui-même soutenu par les plus étranges des machines ; d’anciens artefacts auparavant construits par l’Empereur.

Il est ironique que cette créature, dont la volonté s’étend sur un million de mondes, soit maintenant incapable de quitter la machinerie de son trône impérial qui lui donne la vie, incapable ne serait-ce que de lever un de ses doigts ratatinés ou de cligner d’un de ses yeux desséchés. Le cadavre vivant de l’Empereur est immobile, maintenu solidement dans la bio-machine qui soutient son esprit. La masse de cette machine est contenue dans le palais impérial, des salles et des salles de technologies entremêlées, pulsant de sa propre vie et de sa propre volonté, vivant, respirant, s’auto- développant et se tordant comme un gigantesque organisme dépourvu d’esprit. Parmi cette perversion de la science, se trouve l’Empereur lui-même ou plutôt ce qui reste maintenant de son corps, le siège de sa volonté toute puissante.

L’Empereur comprend les dangers qui menacent sa race et a assumé le rôle qui lui semblait prédestiné, celui de son gardien. Peut être est-il un phénomène ou peut-être la nature l’a t’elle crée comme protecteur de sa métamorphose. Quoi qu’il en soit, l’Empereur est maintenant le gardien de sa race et il supporte seul la connaissance de sa destinée. A cette fin, l’Empereur maintient un contrôle strict sur le développement humain et contribue directement à sa survie en utilisant ses pouvoirs. Il joue un rôle vital pour les voyages spatiaux dans l’Imperium. Pour guider un vaisseau sur de grandes distances, un navigateur humain utilise un signal mental de repérage, une sorte de balise psychique pour le guider à travers l’espace Warp. Fournir un signal mental à travers la totalité de l’espace contrôlé par les humains serait impossible pour tout psyker ordinaire. Néanmoins, l’Empereur n’est pas un psyker ordinaire ; ses pouvoirs sont bien audelà de ceux des mortels. Même ainsi, l’effort de transmettre un signal constant se révélerait bien trop exténuant et il se contente de concentrer ses pouvoirs pour diriger le signal crée par d’autres psykers. Ce sont les servants impériaux de l’Adeptus Astronomica, des psykers dont le corps et l’esprit sont parcourus d’énergie. Cette énergie est projetée par l’esprit de l’Empereur sous la forme d’une balise psychique connue sous le nom d’Astronomican. La quantité d’énergie mentale pure est grande et seul l’esprit de l’Empereur est capable de gérer tant de puissance.


Source : http://roguetrader.free.fr/Rogue_Trader_Book3_v1.1.pdf

Un autre pour la route ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *