Héros Warhammer Fantasy

Edwin Vancleef, voleur

Présentation :

Nom : Edwin Vancleef
Carrière : Chef de bande (Voleur, niveau 3)
Physionomie : Cheveux : Brun clair / Yeux : Gris
Caractère : Discret, défenseur de la veuve et de l’orphelin, amateur de bon vin
Arme favorite : l’arc

Biographie

Edwin Vancleef viens d’une famille de bâtisseurs plutôt connus dans l’empire du vieux monde. Il a vécu une enfance paisible dans la ville de Nuln j’usqu’à ses 8 ans. Il n’aimait pas beaucoup apprendre à lire et en faisait voir de toutes les couleurs a sa nourrice. Incapable de tenir en place, il s’évadait souvent du domicile famillial pour aller jouer avec les gamins des rues et sécher ses études.


Mais tout a basculé le jour ou un noble de l’empire travaillant pour un des Comtes électeurs est venu rendre visite au père d’Edwin, Edward Vancleef. Nadarius discuta longuement affaire ce soir là et annonça le lendemain à toute la famille que la Compagnie allait déménager pour le bien de l’Empire.
Edwin prit très mal cette nouvelle, certes il était habitué à ce que son père s’absente avec une bonne partie de la famille pour des chantiers de plusieurs mois mais il ne s’attendait pas du tout à devoir un jour abandonner sa ville natale et ses camarades de jeux qui représentaient tout ses repères.
Edwin se montra odieux envers son père ce soir là, ne comprenant pas la situation, il lui fit face pour la première fois et le traita d’égoïste pour la première et dernière fois ! Sa mère se rua sur lui pour le sermonner avant que Nadarius ait le temps de retirer sa botte et il fut puni dans le chariot du fond durant tout le voyage.

Cette expédition avais pour but de bâtir un avant poste complet et presque auto-suffisant dans un territoire sous tension et un point militaire stratégique. Il était aussi prévu pour accueillir un minimum de civils, la compagnie Vancleef avait déjà accepté de très gros chantiers, mais jamais d’aussi titanesques !
Le voyage allais prendre plusieurs semaines alors la compagnie embarqua le maximum de provisions, ne laissant que le minimum de personnel pour surveiller et garder les locaux en attendant leur retour, Ils avaient pour objectif de faire une halte dans une bourgade voisine de Nuln où des hommes armés devaient les attendre. Ils partirent donc, d’un bon matin ensoleillé avec toute la caravane et la compagnie presque au complet et rejoignirent les renforts.
En arrivant dans le fameux petit village de Millibruck et après quelques heures d’attente, il se mit à pleuvoir et une demie-heure plus tard les renforts arrivèrent.

Une troupe de 20 chevaliers de l’Empire en armure compléte ainsi q’une cinquantaine d’écuyers arrivèrent avec à leur tête, un jeune homme à cheval qui se présenta comme le fils aîné de celui qui mandata la Compagnie pour ce voyage.
Ces hommes étaient étranges , les chiens ne tenaient plus en place à leur arrivée et mirent un sacré bout de temps à sz calmer.
Le voyage reprit, cette fois si sous la pluie …


Arrivée à la nuit tombée, la caravane s’arrêta pour poser le campement profitant que l’averse cesse enfin. Edwin en profita pour détacher son chien préféré, il voulais aller jouer avec pour se changer les idées. Il s’aventuras avec le chien sur le bord du campement là où la lumière était faible et commença à chercher un bâton à lui lancer. Il quitta le chien des yeux quelques secondes, le temps d’en ramasser un. Il relevait la tête quand il entendit le chien couiner. il vit alors un autre chien, aussi hideux que dans un sale état, dévorer son compagnon de jeux ! A ce moment précis, il entendit un bruit de galop derrière lui, il fut attrapé par le col et emmené à travers la nuit par Furius, son maître d’arme, oncle et main droite de Nadarius.
En s’éloignant du campement, il entendit des cris de terreur, d’hommes et de femmes, les chiens se firent vite distancer par le cheval de Furius et ils partirent en exile le temps d’y voir plus clair.


Pendant ce fameux périple, Edwin et son protecteur se sont cachés dans les terres au-delà de l’Empire et des montagnes. Heureusement Furius avait des contact nains, capables de lui faire traverser les montagnes sans embûches par les tunnels. Ils se cachèrent dans un petit village des principautés frontalières pendant quelques mois puis changèrent d’endroit régulièrement pour ne pas être retrouvé.
Edwin appris alors grâce à Furius qui était originaire de Tylée, que dans une vie de fugitif le vol était la seule façon de se nourrir sans avoir à risquer sa vie au combat.


Quelques années plus tard, Furius croisa une de ses vielles connaissances dans un marché noir pendant qu’il troquait quelques bijoux. Cet homme, du nom de Gradjof, lui confia une lettre à livrer. Il lui fit comprendre que ce travail ne pouvait être refusé et qu’il était payé d’avance. Furius confia alors à Edwin, l’argent pour qu’il retourne dans l’Empire et découvre ce qui était arrivé a ses parents. Il lui expliqua que les attaquants de la caravane de son père nétaient plus humain depuis bien longtemps et qu’ils vivaient dans les terres inhospitalières.
Furius partit alors et laissa Edwin, maintenant âgé de 17 ans partir venger sa famille.


Le premier objectif d’Edwin était bien évidement de se trouver des alliés, capables de combattre et d’enquêter sur ce genre de monstres. Edwin mit plusieurs années à regagner l’Empire, sans l’aide de Furius et de ses compagnons nains.
II finit tout de même, par trouver un groupe de Tyléin qui prévoyait d’aller voler des créations de la tour d’ingénieur de Nuln. Il se fit donc embaucher comme éclaireur et rejoignit le groupe pour passer les montagnes. C’était un groupe de 30 hommes, dirigé par un bandit du nom d’Arvik.
Mais le groupe fut massacré par des orcs en traversant les montagnes. Bien qu’Edwin avait repéré l’embuscade,
il ne put rien faire pour empêcher l’attaque des orcs qui profitaient des petits passages étroits de ses montagnes pour piéger leurs proies.
Naturellement, Edwin vola le cheval de Darvik au moment où il se fit désarçonné par quelques gobelins qui sautaient de hauteurs comme des kamikazes et il partit au galop sans se retourner, semant les quelques orcs qui l’avaient pris en chasse.
Edwin arriva dans un petit village de l’Empire, où il fit une rencontre inattendue…

Un autre pour la route ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *